CatégorieTechnique

Catégorie pour les articles techniques



Tirez Juste !


La FFTA a le plaisir de vous présenter une série de six vidéos : la série TIREZ JUSTE !

Les vidéos sont prévues et conçues à partir de la Démarche Fédérale d’Enseignement qui permettront aux archers de travailler les fondamentaux de la technique du tir à l’arc avec leurs entraîneurs de club. Ces petits programmes sont à consommer sans modération, ils ont été tournés dans le cadre du Centre Sébastien Flute de l’INSEP avec la participation des archers du Pôle France et de leurs entraîneurs.

Visionnez les épisodes ci-dessous :

  • Episode 1 « LE MOUVEMENT » présenté par Jean-Manuel Tizzoni, Entraîneur Adjoint au Pôle France INSEP avec le concours de Bérengère Schuh.
  • Episode 2 « LE VERROUILLAGE DU BRAS D’ARC » présenté par Jean-Manuel Tizzoni, Entraîneur Adjoint au Pôle France INSEP avec le concours de Mathieu Jimenez.
  • Episode 3 « LES MEMBRES INFÉRIEURS » présenté par Jean-Manuel Tizzoni, Entraîneur Adjoint au Pôle France INSEP avec la participation de Jean-Charles Valladont.
  • Episode 4 « LE TRONC » présenté par Jean-Manuel Tizzoni, Entraîneur Adjoint au Pôle France INSEP avec la participation de Thomas Koenig
  • Episode 5 « LA TÊTE ET LES REPÈRES VISAGE » présenté par Jean-Manuel Tizzoni, Entraîneur Adjoint au Pôle France INSEP avec la participation de Thomas Koenig.
  • Episode 6 « LE CLICKER » présenté par Jean-Manuel Tizzoni, Entraîneur Adjoint au Pôle France INSEP avec la participation de Lucas Daniel.

Fondamentaux du tir à l’arc : Le mouvement


Les fondamentaux du Tir à l’Arc d’un point de vue technique sont basés sur :

  • La posture,
  • Les placements,
  • Le mouvement,
  • La continuité de visée et de mouvement.

Un petit zoom sur le mouvement et la continuité de visée.

L’orientation

Points à respecter pour l’orientation :

  • alignement de la main par rapport à la cible : les deux mains sont orientées vers la cible dans l’axe de la cible,
  • placement de l’oeilleton sur la cible : placement approximatif de l’oeilleton par rapport à la cible,
  • chemin du viseur : le chemin réalisé par le viseur est vertical, rectiligne et direct,
  • maintien de l’équilibre postural : la posture reste équilibrée pendant l’orientation.

La traction

Points à respecter pour la traction :

  • rythme : le rythme permet de garder la maîtrise de la continuité,
  • orientation (chemin) : vers l’arrière et horizontal,
  • déplacement continu de la corde : dû au rapprochement de l’omoplate vers la colonne vertébrale,
  • maintien de l’équilibre postural : la posture reste équilibrée pendant la traction.

La libération

Points à respecter pour la libération :

  • relâchement des fléchisseurs : relâchement instantané de la pression des doigts, ils restent souples,
  • trajectoire : vers l’arrière et horizontale,
  • amplitude : jusqu’au repère de fin de geste,
  • vitesse : dans la continuité de la traction. Permet de maintenir les alignements,
  • maintien de l’équilibre postural : maintien de la position au moment de la libération.

Continuité de visée et mouvement

Pour ce dernier point technique, il faut assurer une continuité de visée : prolonger le regard vers la cible après le départ de la flèche. On doit conserver le lien des actions (dynamisme) : les actions se suivent et se chevauchent partiellement.

Le maintient du bras d’arc

Le geste parfait


Fondamentaux du tir à l’arc : Les placements


Les fondamentaux du Tir à l’Arc d’un point de vue technique sont basés sur :

  • La posture,
  • Les placements,
  • Le mouvement,
  • La continuité de visée et de mouvement.

Un petit zoom sur les placements.

 

Les placements avant

Les placements avant sont correctement réalisés si on respecte :

  • La prise d’arc
    • main à 45° : le verouillage du coude amène le placement de la main à 45°,
    • point de pression le creux du V : contact avec le gras du pouce
    • doits et poignet relâchés

 

  • Le bras d’arc
    • bras tendu : alignement osseux du bras avec l’avant bras
    • coude verrouillé (pointe extérieure) : rotation du coude vers l’intérieur

Les placements arrière

Les placements arrière sont correctement réalisé si on respecte :

  •  la prise de corde
    • prise à trois doigts : on utilise l’index, le majeur et l’annulaire pour prendre la corde,
    • prise de corde entre les 2ème et 3ème phalanges : la corde doit passer en creux entre les 2ème et 3ème phalanges,
  • Les contacts
    • contact main / maxillaire / cou : la main doit toucher sous la machoire
    • corde au visage : on doit avoir un contact entre la corde et le bout du nez et le visage
    • verticalité de la main
  • alignement de la main, du poignet et de l’avant-bras
    • alignement dans le plan horizontal
    • alignement dans le plan vertical

Position de la main de corde

Position de la main d’arc

Position du bras d’arc

Position de la corde


Fondamentaux du tir à l’arc : La posture


Les fondamentaux du Tir à l’Arc d’un point de vue technique sont basés sur :

  • La posture,
  • Les placements,
  • Le mouvement,
  • La continuité de visée et de mouvement.

Un petit zoom sur la posture.

L’alignement vertical

Les éléments techniques liés à l’alignement vertical sont :

  • alignement vertical : l’alignement de la tête, du sternum, du bassin et des pieds,
  • ligne des yeux horizontale : la ligne constituée par les deux yeux est horizontale,
  • rétroversion du bassin : la contraction des fessiers provoque une rotation du bassin,
  • jambes tendues et relâchées : tendues sans contractions inutiles.

L’alignement horizontal

Les éléments techniques liés à l’alignement horizontal sont :

  • alignement bras d’arc avec la ligne d’épaules : ligne d’épaule dans l’axe du bras d’arc
  • épaules horizontales : perpendiculaire à l’axe vertical
  • épaules basses

La posture en vidéos


La Distance de Réglage Optimale (DRO)


Définition

Dans le schéma ci-dessous :

  • En rouge : l’axe de visée, ou ligne de visée
  • En vert : la trajectoire balistique de la flèche

La Distance de Réglage Optimale (DRO) est le point où la trajectoire de la flèche croise pour la deuxième fois l’axe de visée.

Le réglage de la DRO consiste à trouver le réglage de viseur optimal permettant pour toutes les distances de 2 mètres à une Distance Maximale qu’on cherche à déterminer, de ne pas avoir un écart en cible de plus de 5 centimètres.

Cette méthode est inspirée des méthodes de réglage balistiques de tir à balle (pas de changements de réglages à moins de 200 mètres pour 4cm d’écarts en cible).

Application

Prenons l’exemple d’un parcours extérieur sur cibles 3D. Le principe de ce type de concours est de tirer 1 x 40 (ou 2 x 20) cibles, à des distances inconnues. Si on règle “classiquement” son viseur à 10 mètres et qu’on étalonne ensuite pour les autres distances comme beaucoup le font, vous prenez le risque de vous retrouver avec une balistique de flèche tangente à la ligne de visée, ce qui induira de grosses corrections à faire au viseur à des distances plus élevées (voir le schéma ci-dessous). Si vous avez mal estimé la distance, vous augmentez vos chances de “passer sous la bête”…

Notre propos et notre méthode de réglage vise à éviter ces grosses amplitudes de correction.

Schéma explicatif de la DRO
Schéma explicatif de la DRO
DRO mauvais réglage

Illustration du principal risque avec un réglage de viseur “arbitraire” à 10 mètres : avoir une balistique de flèche tangente à la ligne de visée, générant de grosses corrections à longues distances.

Le réglage

Matériel pour réaliser le réglage

Utiliser la mire de réglage (cible graduée en centimètres sur les bords). Il vous faut aussi un Tableau de prise de mesures comme illustré ci-dessous.

Méthode de réglage

Le pré-requis est d’être capable de grouper ses flèches à 5 centimètres à 20 mètres. On procède en reculant de la cible de 2 mètres en 2 mètres, afin de chercher le bon réglage de la hauteur du viseur. Le réglage une fois optimisé permettra d’avoir :

  • un impact en cible à maximum 5 centimètres au-dessus du point de visée,
  • une distance de réglage optimale (DRO) connue, où la ligne de visée croise la balistique de flèche,
  • une distance maximale de tir sans corrections, avec des impacts de flèches à maximum 5 centimètres en dessous du point de visée.

Etapes à suivre

  1. Se positionner à 2 mètres de la cible. La flèche doit taper entre 3 et 5 centimètres en dessous du point de visée et être dans l’axe vertical bien sûr (sinon appliquer le réglage latéral adéquat).
  2. Bloquer son viseur et ne plus y toucher
  3. Reculer de 2 mètres en 2 mètres jusqu’à ce que le point d’impact se situe à 5 centimètres au dessus du point visé.
  4. Noter cette distance où on est à +5 cm
  5. Continuer à reculer de 2 mètres en 2 mètres
  6. Si le point d’impact continue à monter, c’est que le réglage de départ est trop bas. Dans ce cas, remonter le réglage de viseur à 2 mètres et recommencer la procédure à l’étape 1
  7. Si le point d’impact commence à redescendre, noter cette distance (équivaut au point 4 ci-dessus)
  8. Continuer à reculer jusqu’à ce que le point d’impact corresponde à la visée. Noter cette distance c’est la distance de réglage optimale DRO
  9. Continuer à reculer encore jusqu’à atteindre un impact en cible 5cm en dessous du point visé. Noter cette distance maximale de tir sans corrections.

A l’issue de cette procédure, vous êtes certain pour toutes les distances jusqu’à la distance maximale de tir sans corrections, d’avoir vos impacts de flèches entre +5 et -5cm du point visé.

Je recommande de faire ces prises de mesure avec des volées de 3 ou 4 flèches, afin de pondérer les petites erreurs, et de pouvoir mesurer l’écart à la ligne de visée en moyennant vos impacts en cible.

Comment utiliser le tableau de réglage ?

On peut être amené à faire plusieurs itérations, si on constate que le réglage du viseur n’est pas bon au départ à 2 mètres. Les mesures indiquées ici sont données à titre d’exemple, et ne correspondent pas à des mesures réelles.

On fait une première prise de mesure (colonne Réglage 1). On note les écarts verticaux en cible. On voit qu’on continue à monter à +7 cm à 16 mètres. Le viseur est donc trop bas. On le remonte et on recommence le test.

Lors du second réglage (2ème colonne), on note à nouveau les écarts verticaux en cible. On voit qu’on atteint +5cm à 22 mètres, et qu’ensuite les flèches redescendent. La flèche atteint le point de visée à 26 mètres (DRO) et se trouve à -5cm du point visé à 30 mètres (distance maximale de tir sans corrections).

Conclusion du 2ème réglage :

  • La distance maximale de tir sans corrections à faire est à 30 mètres,
  • La distance de réglage optimale (DRO) est à 26 mètres.
  • Le réglage de la ligne de visée est optimisé.
  • Toutes vos flèches dans un cercle de 10 centimètres entre 2 et 30 mètres !

Le Pas de Tir


bois-colombes-sports-tir-a-l-arc

Fiche Technique

Ce qu’il faut savoir sur :

LE PAS DE TIR

Nous souhaitons la bienvenue à nos archers débutants. Lors de la première séance, vous avez eu des informations sur la sécurité. Cet article sur l’organisation du pas de tir vous permettra de vous remémorer ce qui vous a été expliqué. Bonne lecture !

Plan d'un pas de tir

Plan d’un pas de tir

1 Ligne de retrait des flèches

Elle est située à environ 2 mètres des cibles pour permettre à celui qui est en cible de retirer ses flèches en toute sécurité par rapport aux autres archers.

3 – Ligne d’attente

Séparation entre zone d’attente et couloir de sécurité.

2 – Ligne de tir ou Pas de tir

C’est le seul endroit où l’arc est en condition de tir, il doit être dirigé vers les cibles.

4 – Ligne de stockage des arcs

D’un côté les arcs, de l’autre les archers.

5 – Zone de retrait des flèches

Une seule personne par cible doit se trouver dans cette zone lors du retrait des flèches.

7 – Couloir de sécurité

Seuls les archers munis de leur arc sont autorisés à circuler dans le couloir de sécurité pour se rendre sur le pas de tir ou pour le quitter. Aucun arc ne doit être en condition de tir tant que l’archer n’est pas sur le pas de tir.

6 – Zone de tir

Aucune personne ne doit se trouver dans la zone de tir tant que le signal de fin de tir n’a pas été donné.

8 – Zone d’attente et de stockage des arcs

Les arcs y sont posés entre deux volées. Aucun arc ne doit être en condition de tir dans cette zone.

EN CONCLUSION

Tout archer doit connaître les différentes zones de l’espace de tir, il doit connaître leur utilisation, la respecter et la faire respecter. Il en va de la sécurité de tous.